CRAYONS ETC.

Celine Notheaux -vue-generale-angle-mur-magie-Celine Notheaux -vue-pierre-arlequine-face-impCeline Notheaux -vue-face-pierre-arlequine-imp-Celine Notheaux -vue-détail-pierre-arlequine-2-imp

Celine Notheaux -the giant consulting-imp

Celine Notheaux -vue-générale-mur-imp

Celine Notheaux -mur-des-nom-et-arlequinisme

Celine Notheaux -minotaure-vue-ensembleCeline Notheaux -MINOTAURE-JOKER-Celine Notheaux -MINOTAURE-excuseCeline Notheaux -MINOTAURE-ARLEQUIN-

 

 

¤
le-repit-celine-notheaux

LE RÉPIT, 2016
Graphite, aquarelle, 50 x 53 cm.

le-labyrinthe-celine-notheaux

LABYRINTHE, 2016
Crayons de couleur, aquarelle, 50 x 53 cm.

.
.

¤
NOTHEAUX_CELINE_EGGBALLS_W

NOTHEAUX_CELINE_GIROUETTE_W

NOTHEAUX_CELINE_SHOOT_W

EGG, 2015
Crayons de couleur, feutre, 15 x 21 cm.

Tout le monde aime les oeufs. L’inverse n’est pas vrai.

.
.

¤
portail-logique-detail-laika

portail-logique-face

portail-logique-gauche

PORTAIL LOGIQUE, 2015
Charnières 180 cm, 22 dessins, crayons de couleur

.
.

¤
cible-profil

flechette-rouge

dés-web

DE HASARD ET D’ADRESSE, 2015
Papier, crayons de couleur
Cible 130 x 130 cm
Fléchettes 45 x 20 cm
Dès 15 x 15 cm

.
.

¤
marabout-vue-d'ensemble

marabout-michel

MARABOUT, 2015
Objets trouvés, graphite, 10,5 x 7,5 cm.
Série de 12 dessins.

Dans le renversement du contenu textuel, les promesses et services presque toujours semblables proposés par les voyants ou marabouts s’effacent pour laisser place à la forme : un graphisme typique et normé, aisément  identifiable.

.
.

¤
vue-génerale-2

interface1-celinenotheaux

interface2-celinenotheaux

interface3-celinenotheaux

interface5-celinenotheaux

interface4-celinenotheaux

INTERFACE, 2015
Crayons de couleur, 21 x 30 cm.

Ce corpus d’images glanées est constitué de représentations de dispositifs de contrôle à l’interface que serait une porte. Il s’agit donc de serrures, cadenas, interphones… Les images choisies ont subis les modifications élémentaires d’un logiciel de retouche d’image (flou, rotation, déformation…) avant d’être reproduites manuellement sur une surface matérielle. Le projet soulève le sujet de la porosité des espaces matériels ou symboliques à travers la notion d’interface et les natures possibles d’une image.

.
.

¤
haruspine-vue-d'ensemble

haruspine-1

haruspine-2-BIS

haruspine-3

HARUSPINE, 2014
Crayons de couleur, Papier Arches, impressions numerique, bois
* 92 x 65 cm,  ** 50 x 40 cm,  *** 76 x 57 cm

L’haruspine est cet art divinatoire qui lit ses présages dans les entrailles (alors images double de l’univers) d’animaux sacrifiés.

.
.

¤
mystere-1-rcelinenotheaux

mystere-2-celinenotheaux

mystere-1-rcelinenotheaux

MYSTÈRE, 2013
Puzzles, graphite, photographies, 30 x 40 cm.

Mystère est un triptyque composé de deux puzzles et d’un dessin au graphite réalisés à partir de trois photos provenant d’un fond d’archive inconnu. Le décalage est rendu visible entre les reproductions et les images originales alors glissées dans le cadre. Cet ensemble traite de la question de la fragmentation des mémoires et récits historiques, de la difficulté de réassembler des éléments d’une réalité révolue sans montages, escamotages, corruptions.

.
.

¤
La-faune-et-la-flore-ossements-et-cotyledons-celinenotheaux-

La-faune-et-la-flore-fruits-et-papillons-celinenotheaux-

La-faune-et-la-flore-coquillages-et-crustaces-celinenotheaux-

LA FAUNE ET LA FLORE,2012
Aquarelle, papier Arches, 52 x 73cm.

Coquillages et crustacés, fruits et papillons, ossements et cotylédons forme le triptyque La faune et la flore de nos régions. Ces aquarelles détournent les planches encyclopédiques et les affiches pédagogiques éditées par les régions françaises pour promouvoir leurs richesses naturelles.

.
.

¤
DSC_5188

Mes Encyclopédies-CélineNotheaux

MES ENCYCLOPÉDIES, 2011
16 encyclopédies Universalis (1981, environ 1500 dessins. Techniques mixtes.

Mes encyclopédies est un projet de long cour qui consiste à recouvrir les 16000 pages d’une encyclopédie Universalis de 1981. Céline Notheaux mène un travail de dessin qui s’est investi dans une activité d’intervention sur un support très “ singulier ” puisqu’il s’agit des pages d’une encyclopédie dont elle utilise les signes, les formes et images pour construire une superposition d’univers.

Une des caractéristiques de son activité consiste à altérer ce palimpseste de savoirs, d’images et d’histoires que représente l’encyclopédie, par des intrusions de son propre univers, qui vient métamorphoser certains des éléments graphiques et iconiques du document  investi ; s’opère ainsi une confrontation entre ce bloc de savoir et ce répertoire d’images de notre culture, et les déambulations et inflexions poétiques et formelles qu’elle suscite chez l’artiste. Ces interventions, qui jouent avec le hasard de rencontres, et les tracés qu’une  forme voire une image peuvent suggérer ou provoquer, le transforme en un champ d’errance dans l’intimité de son imaginaire.

Texte de Philippe Cyroulnick directeur du CRAC Franche-Comté, 2011
.
.
.
.
.
.
The End

Publicités